Les matériaux plastique

Publicités
Publicités

Comment parler d’impression 3D sans évoquer les petites machines plastique RepRap personnelles parfois en dessous de 200€ ? Comment parler de démocratisation sans évoquer les machines telles que les Anet, Creality, les fabricants tels que Makerbot ou Prusa ?

Saviez-vous que parmi ces procédés plastiques d’impression 3D les plus connus, certains équipements atteignent le demi-million d’euros ? Ou que pour fabriquer des objets en plastique par impression 3D, il existe plusieurs procédés ayant chacun leurs avantages et inconvénients ?

Avant de rentrer plus dans le détail dans les articles dédiés sur chacun des procédés, voici un rapide résumé des avantages et inconvénients de chacun d’entre eux.

FDMSLSSLA
Type de matièreFilamentPoudreRésine
AspectGrossierMoyenFini
VitesseMoyenneRapideFaible
Occupation du marchéTrès forteFaibleMoyenne
Coût des machinesFaibleElevéMoyen
Résistance des piècesMoyenneMoyenneFaible

Bien sur, ce tableau représente des données générales représentatives d’une majorité de cas. Dans certains cas, il est naturellement possible que certains ensemble dérogent à ces règles. A noter aussi qu’il y a des variations à l’intérieur des process suivant les machines et les matériaux indépendamment utilisés.

Pour avoir plus d’informations, n’hésitez pas à parcourir les rubriques ci-dessous pour avoir un descriptif détaillé de tous les procédés.


Vous avez aimé ce contenu ? Consultez les articles relatifs !

Article de 3D ADEPT MEDIA sur le partenariat BASF & Photocentric

Publicités Afin d’optimiser les performances, BASF (fabriquant de résine) et Photocentric (fabriquant d’équipement) signent un partenariat et créent Forward AM. Visitez notre page dédiée au process SLA pour plus d’informations BASF et Photocentric Ltd. dévoilent une nouvelle ligne de matériaux photopolymères pour la fabrication additive — 3D ADEPT MEDIA